La centralisation des données est-elle un danger ?

Par Dryusdan le

De plus en plus les objets sont connectés à internet, les ordinateurs et smartphone deviennent « intelligent », les données sont de plus en plus transmissent, des données tels que « à quelle heure je fais mon café, qu’est-ce que je fais sur internet… ». De plus, l’essor du cloud est devenu un argument de vente pour les entreprises tel que Microsoft ou Google. Certain PC ne sont prévu pour fonctionné qu’avec le cloud (Chrome Book), d’autre sont prévus pour cohabité avec des logiciels en plus (Windows 10, Microsoft office 2016), les smartphones n’y échappent pas, surtout Windows 10 mobile où tous nos paramètres, nos emplacements sont envoyés aux serveurs de Microsoft, les IPhone aussi, les Android sont moins connectés au cloud mais y le sont tout de même connecté.

Personnellement j’aime bien quand ce que je demande à Cortana soit automatique placé sur mon portable, que lorsque je demande un rappel, mon PC et mon téléphone me le rappel, lorsque j’écris un document sur mon pc, je peux ensuite le lire sur mon portable sans soucis, ce partage des données me plaît. Mais est-ce une bonne chose ?

Nous pouvons cependant utiliser Windows avec comme moteur de recherche Google, dans ce cas, nos données sont stockées dans deux entreprises.

Cette centralisation permet de travailler dessus, de rendre l’informatique plus transparent dans la vie (exemple avec la smart Watch et Cortana), des serveurs peuvent travailler dessus, faire tourner des algorithmes, rendre l’informatique plus intelligent… Nos données peuvent être utilisé à des fins scientifiques. Autre point positif, lors d’une perte de données, nous pouvons récupérer une grande partie de nos données grâce au cloud, à cette centralisation des données. Troisième point positif est le partage des fichiers, des documents qui permet de travailler en groupe dessus, donc éviter d’avoir plusieurs versions différentes car on envoyait le fichier par mail avant, donc d’éviter d’avoir trop de fichier sauvegarder, donc de réduire la consommation d’espace disque, donc économiser du CO2 à la construction. Un autre point positif est la communication.

Nos données centralisées sont stockées à deux endroits, la zone que l’on voit, c’est-à-dire le cloud (OneDrive, Google Drive, Facebook), et une zone cachée, qui stocke nos données plus privée, c’est-à-dire notre adresse, notre IP, notre langue, certaine données… L’inconvénient c’est que ces données sont à la merci des entreprises et peuvent être utiliser à « mauvais escient » ou non. Microsoft, par exemple, les utilisent pour des recherches, Google les utilise à des fins commerciales en ciblant de publicités en fonction des gouts qu’il a deviné, et Facebook les vends clairement. Il s’agit ici du gros point négatif de cette centralisation et c’est ce qui prône sur la recherche.

Attention cependant à ne pas se dire que la collecte des données signifie forcément que ces données seront revendues.

Et vous, que pensez-vous de la centralisation des données ? Qu’ajouteriez-vous à cette article ?