Les avantages du tout auto hébergé (et les inconvénients aussi)

Par Dryusdan le

Comme vous le savez, les grands services tel que Google est autre vous aspirent vos données personnel (comme les moins personnelles). Par exemple, tout ce que vous postez sur leurs Drive leurs appartient…
Pour pallier ça, des alternatives comme Framadrive de Framasoft ou Hubic d’OVH, toujours gratuite ou payante, qui respecte votre vie privée (OVH se bat même contre ça) mais généralement avec moins de fonctionnalité. Il existe cependant une autre solution : l’auto hébergement, que cela soit chez vous avec une vieille tour où avec un serveur loué chez un prestataire, vous pouvez vous libérer du joug des pompes géantes que sont les multinational américaine.

J’ai vu, récemment, un article qui est contre l’auto hébergement pour des points que je citerai plus bas, article où je ne suis pas d’accord ;)

Les avantages de l’auto hébergement sont d’une taille assez conséquente : Vous et vous seul faites ce que vous voulez de vos données, pas d’analyse, pas de sauvegarde à vie après la suppression de vos documents, les tentatives de piratages sont moins nombreuses (elles ne sont pas flagrantes sur les grands service). Vous ajoutez ce que vous voulez comme service (VPN, nœud TOR, cloud, je ne sais pas trop quoi…). Vous ne dépendez d’aucun service si vous êtes chez vous, et si vous êtes chez un prestataire l’uptime est proche de 100%

Maintenant il y a plusieurs points négatifs : ça coute de l’argent ! Si vous hébergez chez vous cela coute un investissement de départ, que cela soit une Rasberry PI avec un disque dur externe, un NAS ou carrément un serveur (y en a qui font ça), cela demande un investissement. Et si vous utilisez un prestataire externe, il faut louer le matériel tous les mois… Autre point négatif, la configuration, si vous ne vous y connaissez pas, il y a Docker pour le déploiement expresse, mais la sécurisation de base (fail2ban etc…) (pour info il est impossible de se connecter sur mon serveur sans une clé). La vitesse est un point critique, Microsoft et Google gagne largement sur ce terrain du fait qu’ils ont de gros serveurs (ils ont plein d’argent donc cela aide). Troisième gros point négatif, si vous êtes un bidouilleur ils vous arrivent de mettre à jour le kernel sans songer à tout sauvegarder et là, c’est le drame… Des Go complets impossible à récupérer… (sauf si vous y tenez vraiment mais si vous avez 1To à ramasser, bon courage). Je n’ai encore pas trouvé d’alternative à Word Online (et collabora code est immonde ! Il ne fonctionne déjà pas sur un kernel d’un Debian stable (encore moins sous un Centos).

Cependant, il y a moyen de limiter la casse sur le dernier point, mais cela demande un investissement de départ : une Rasberry PI qui synchronise vos fichiers chez vous, cela demande de la bande passante mais peut sauver d’une catastrophe.

Malgré ce scénario catastrophe, ceux qui veulent peuvent protéger leurs données, leurs vies privées, plus facilement, mais la route est longue pour que la majorité prennent ce chemin (quoique, selon qwant, ça commence à bouger).

Et si vous ou vos copains ont réussi à faire un petit cloud privé avec etherpad, n’hésitez pas à le partager avec d’autre ;)