Mon ascension vers le côté libriste de la force

Par Dryusdan le

Pour bien commencer, une bonne phrase de geek à l’extrême qui ne fera rire que les libristes. C'est bien connu, les libristes ce sont des gros geeks barbus qui n'ont aucune vie sociale, qui ne voient jamais la lumière du jour, qui n'ont pas de copine, qui vivent chez maman... Sans oublier qu'ils ont d'énormes écrans, un matériel informatique de malade, parlent un langage complètement indescriptible et chantent la saga de de J. R. R. Tolkien sur un air de la marche de l'empereur.
Macro shot of Storm Trooper toys with a black background.
Photo by James Pond / Unsplash

Stéréotypes !

En fait un libriste n’est pas forcément un geek, il s’agit de quelqu’un qui prône les valeurs d’une culture libre. Je vais essayer au mieux de vous expliquer ce qu’est un libriste avant de continuer cet article.
La culture libre est un mouvement qui "promeut la liberté de partager et de modifier des œuvres" (Wikipédia). Pour donner des exemples, vous regardez un film, vous n’avez pas le droit de prendre un extrait pour le commenter. Vous n'avez pas le droit de lire un passage d'un livre. Vous n'avez pas le droit non plus de partager un disque, un MP3, un DVD. Même vos jeux vidéos vous ne pouvez pas les partager.

Ha mais c’est normal, faut acheter

Vous trouvez donc normal de ne pouvoir pas faire ce que vous voulez avec ce que vous achetez ? Vous trouvez normal que ces produits décident de ne pas fonctionner sur tel ou tel composant (l’obsolescence programmé)
Moi pas
J'aime bien que ce que j'achète m'appartiennent, que je puisse l'utiliser dans la limite de sa conception (c'est à dire pas gueuler car un jeu Windows tourne pas sur Linux)... Mais que je puisse jouer à ces jeux sur une GTX 870M ou AMD Saphire sans que les jeux me bride pour le choix d'outil que j'ai fait. J'aime bien, quand j'achète un CD de pouvoir le partager à un ami. Quand j'achète un DVD japonais, que celui-ci soit lisible sur mon lecteur DVD, car il n'y a pas de raison qu'il ne le soit pas... C'est ça la culture libre.
Être libriste dans l’informatique, c’est pareil, on aime les logiciels que l'on peut regarder, modifier, partager….

Mais y a pas de droit d'auteur donc... Tout appartient à tout le monde. Tiens, ton salaire m'appartient donc.

Hola, doucement petit Kevin, la notion de droit d'auteur existe dans le logiciel libre, et c'est à toi de la définir (avec les licences). Tu peux dire que ce que tu as produit appartiennent au domaine public, tu peux, qu'on te cite a chaque copie, sans autoriser d'usage commercial... Les licences libres sont... Plein de choix pour respecter les libertés :)

Mais pourquoi vous vous battez contre les GAFAM ?

Eh bien…. Où voit-on le code ? Où pouvons nous le modifier ? L'améliorer ?
Les libristes sont connus pour vouloir respecter leurs vies privées car donner ses informations à des personnes qui ne partagent rien, garde tout pour eux… C'est comme les banques en fait, vous ne pouvez ni migrer facilement, ni savoir comment son traitées vos données…. Vous voulez changer, vous pleurez et... Votre banque coule vous n'avez plus d'argent.

Et toi alors ?

Et bien moi j'ai décidé de quitter progressivement les services Google en 2015, lorsque j'ai écrit cet article en soi j'ai pas eu de mal à quitter Google, même si j'ai encore un compte gmail (boooooooouh) je ne l'utilise plus sauf pour YouTube (et quand mes camarades ont la flemme de créer un compte sur office.drycat.fr, même si maintenant bah... Ils savent pas que j'ai Google ^^ . J'utilise Qwant maintenant. En 2016 je loue un serveur et je me lance dans l'administration Linux, sans grande connaissance, j'installe un cloud nextcloud, calendrier, mes sites... Bref, les outils que j'utilisais avant, je les gère maintenant. J'installe même mon propre serveur mail que j'ai récemment amélioré en ajoutant rspam. Microsoft a été le plus dur avec Windows, Onedrive... J'aimais pas Google, mais Microsoft un peu. J'ai cependant cherché à quitter la fenêtre lorsque j'ai eu un énième bug depuis l'apparition de Windows 10... Et puis je trouve que les interfaces de Windows deviennent de plus en plus moches, mais je peux rien faire sans télécharger une tonne de soft qui alourdissent le PC... J'en ai eu ma claque et j'ai carrément formaté mon PC pour installer une Debian, puis j'ai migré sur Archlinux. Je ne pleure pas, j'ai la majorité de mes jeux préférés sous ArchLinux. Même mes réseaux sociaux sont libre et hébergés chez moi.

Depuis que j'héberge et je contrôle mes propres données, je me sens moins dépendant de quelqu'un. Mes choix sont plus souples et plus larges.

Mais ce n'est pas tout, je n'utilise que des outils le plus souvent libres, car ils sont de meilleure qualité, tout aussi simples à utiliser sur mobile et…. Moins intrusifs. Je ne me coupe pas du monde, mais ceux qui veulent me rejoindre le peuvent, l'inverse est souvent plus difficile.

Il m'a fallu 2 ans pour quitter les GAFAM, 2 ans pour être maître de mes données et de ma vie future. Et personnellement, je m'en porte pas moins bien, je dirais même mieux. Et cela a un coût mais minime si on utilise une brique internet ou YunHost. Ça coûte plus cher si comme moi vous louez un serveur dédié sur-dimensionné, mais au moins je partage un peu ;)