Coup de gueule

Extrémiste : la mauvaise défense de sa cause